Cie. La Maison en Papier

La compagnie La Maison en Papier, fondée en 2014 par David Torres, est née du désir de créer une maison dont les colonnes portantes sont constituées de textes. Celles-ci forment la structure donnant aux acteurs la liberté d‘explorer différentes techniques qui les amèneront à la création théâtrale.

 

David Torres, directeur artistique de la compagnie, en abordant des textes contemporains générateurs de réflexion sociale, place l’acteur au centre de la création théâtrale.

La maison en papier se situe à la frontière entre le verbe et les différents chemins de la création : mélange de plusieurs langages scéniques, intensité physique du travail de l’acteur, construction d’une relation originale entre acteurs et public ou fusion de la fiction théâtrale et d’une expérience brutale de la réalité.

 

L’art théâtral nous semble perdre de son sens dès le moment où nous, créateurs, nous mettons à l’abri du risque et, plus encore, lorsque nous choisissons de protéger le spectateur de ce risque.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L' équipe

David Torres, metteur en scène

Formé à la technique des Actions physiques de Stanislavski au Conservatoire de Valence (Espagne), David complète sa formation en théâtre gestuel dans deux écoles internationales de Mime Corporel Dramatique, MOVEO à Barcelone et l’Atelier de Belleville d’Ivan Bacciochi à Paris, dont il sort avec le diplôme d’Interprète Mime en 2012.

Depuis 2010, il est également professeur de théâtre dans plusieurs établissements parisiens.
En 2014- 2015, il termine une création en forme de comédie corporelle avec Piedras en los bolsillos, d’après une pièce de Marie Jones jouée à Paris et Barcelone (festival MXaBCN 2015 au CCCB). 

En 2014 il fonde sa compagnie La Maison en Papier et en 2015, il réalise sa première mise en scène avec The Nature and Purpose of the Universe, de l’auteur nord-américain Christopher Durang.
Il est interprète dans la compagnie de théâtre visuel et gestuel Les Accordéeuses avec laquelle il est en tournée dans les spectacles Chut(e) et (B)rêves (festival in de MIMOS 2016 à Perigueux) ainsi que dans la compagnie Petits Papiers avec laquelle il joue au sein du spectacle Des fleurs sous les pieds de Julie Rey (festival Clameurs 2016 Dijon). 

Boris Balzan

En arrivant à Paris, Boris intègre le conservatoire du 7e arrondissement de Paris, dans la classe de Daniel Berlioux.
Il s’y forme pendant trois ans, multipliant les projets et expériences professionnelles. Il intègre en 2013 la promotion 2016 de l’ESAD, et travaille actuellement à sa première mise en scène : Romantika, de Marina Tsvetaeva. 

Pascale Caemerbeke

Pascale se forme au théâtre avec Denise Bonal et Andreas Voutsinas, avant de jouer dans les spectacles de différents metteurs en scène, comme Jean-Marie Broucaret, Xavier Markeski ou Catherine Anne, et au cinéma dans plusieurs courts-métrages. Depuis 1986, elle joue dans des fictions et lit des textes pour France-Culture ou France-Inter avec de nombreux metteurs en ondes.

Elle a également mis en scène des spectacles et animé des ateliers de théâtre dans différents cadres.

Parallèlement, elle écrit une dizaine de pièces de théâtre, dont plusieurs sont diffusées sur France-Culture. En 2014, elle collabore au projet de recherche ECHO [Émergence d’une oralité et d’une auralité modernes. Mouvements du phonique dans l’image scénique (1950-2000)]. 

En 2015-2016, il joue le rôle d'Eleanor dans le spectacle de la compagnie, The Nature and Purpose of the Universe.

 

Gaïa Coral-Lezama

Gaïa pratique le théâtre depuis ses 12 ans.
Elle intègre de 2002 à 2005 le cursus théâtre à Paris III, puis passe par différentes formations, Théâtre du Lierre, Théâtre du Sudden et le Studio Pygmalion.
Elle joue dans Le Fils de Christian Rullier au Théâtre de Belleville en juin 2016. 

 

Diane Dormet

Diane a eu la chance de découvrir le théâtre toute jeune et a poursuivi l’expérience pendant près de dix ans. Elle a mis de côté son premier amour pour des études plus classiques et est revenue irrémédiablement au théâtre en intégrant l’Ecole Auvray Nauroy en 2012 puis le Conservatoire du XVIe arrondissement en 2013.

En mai 2014, elle a joué dans Parachute, une création présentée au Théâtre du Rond Point.

En 2015-2016, elle joue le rôle d'Elaine dans le spectacle de la compagnie, The Nature and Purpose of the Universe.

 

Paul Feat-King

Il commence le théâtre aux Enfants Terribles, école du XXème arrondissement. Il y termine son cursus et rejoins le conservatoire municipal du IXème arrondissement où il travaille sous la direction de Jean-Marc Popower.

On le verra interpréter le rôle d'Ibiza dans une pièce de Copi, Eva Perón, au théâtre de la Jonquière en septembre 2015.

En 2015-2016, il joue le rôle d'Andy dans le spectacle de la compagnie, The Nature and Purpose of the Universe.

 

Aurelie Gascuel

Aurélie Gascuel débute la danse au Studio Harmonic et se spécialise en danse contemporaine auprès de Corinne Lanselle pendant trois ans. Poussée par l’envie de mettre son corps en jeu, elle se tourne vers le Mime Corporel Dramatique au côté d’Ivan Bacciocchi.

Elle crée ensuite sa compagnie Les Petits Pois Carrés et joue sa première création Bonjour dans différents théâtres à Paris puis en province. Elle signe également une chorégraphie pour le spectacle Le Soufle du vent joué au Cirque d’Hiver. Elle est danseuse et comédienne dans le spectacle Deus ex Machina au Palais des Congrès de Paris. 

Emmanuel Grospaud

En 2010, et il s’inscrit en Licence d’études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle. Il obtiendra son diplôme trois ans après. En 2013, il intègre le Conservatoire du IXe arrondissement sous la direction de Jean-Marc Popower.

Il se frotte alors à de nombreux auteurs. Son expérience la plus marquante est de jouer l’intégralité de la pièce Le théâtre ambulant Chopalovitch, de Lioubomir Simovitch, dans laquelle il interprète le rôle du comédien fou Philippe.

Parallèlement,  il  joue  dans  la  pièce  chorale  et  visuelle  Solitudes,  écrite  et  mise  en  scène par  Pierre- Alexandre Culot au sein  de la compagnie Accords Sensibles.

En 2015-2016, il joue le rôle de Gary dans le spectacle de la compagnie, The Nature and Purpose of the Universe.

Pierre Izambert

Après des études universitaires de lettres modernes, Pierre débute sa formation de théâtre au conservatoire d’Angers, puis de Rennes. Il entre au CEPIT de l’EDT91 en 2011.

Il y monte l’esquisse de sa première mise en scène, Solution, adaptation du roman subversif de William S. Burrough Le Festin Nu. Il participe également au projet Meetic Lulu mis en scène par Chantal Dervieux et à l’Horreur saisit le bien d’Ugo Strebel.

 

En 2013 il joue Ivresse mis en scène par Anne Monfort au Colombier ; il rejoint la distribution de Culpa mis en scène par Thomas Resendes. Il intervient avec Thomas Resendes et Chantal Dervieux au Colloque International Esthétique(s) Jazz du laboratoire SEFEA dirigé par Sylvie Chalaye. Il met en scène Solution en 2014 et joue dans Culpa mis en scène par Thomas Resendes.

En 2015-2016, il joue le rôle de Donald dans le spectacle de la compagnie, The Nature and Purpose of the Universe.

Guilhem Loupaic

En 2008, Guilhem suit des cours d’art dramatique au conservatoire municipal du XXe arrondissement et entame un cursus d’études théâtrales à l’Université Paris III.
Entre-temps, il écrit une adaptation pour le théâtre de La ferme des animaux de Georges Orwell.

En 2011, à l’Espace Henry Miller, il met en scène deux courtes pièces de Myrna Lafare : Blessure et Mon Père.

En 2012, il entre à l’ESAD (Ecole Supérieur d’Art Dramatique de Paris) dans la promotion Arts du Mime et du Geste.

Pendant cette période, il écrit une adaptation théâtrale de l’Épopée de Gilgamesh.
En 2015, après sa sortie de l’ESAD, il intègre la compagnie Paon dans le ciment avec laquelle il joue dans le spectacle Rosie

Eric Rolland

Il intègre le Cours Florent et en sort diplômé en juin 2011. Pendant son cursus, il joue dans plusieurs pièces, tourne de nombreux courts-métrages, plusieurs films publicitaires et apparaît dans quelques longs-métrages. 

En août 2011, il coproduit et joue L’Italienne, dans une mise en scène de David Garcia. Une pièce inédite qui lui a été confiée par un auteur reconnu, Eric Assous, dont il avait monté un autre texte à Florent.

Le spectacle est créé à la Manufacture des Abbesses. Le succès et la critique ayant été au rendez-vous, il est repris plusieurs fois, à Paris et jusqu’à Casablanca, pour un total de près de 160 représentations. Parallèlement, il joue les rôles principaux dans plusieurs Plaisanteries de Tchekhov à Avig-non 2012, puis dans Une Demande en mariage  et  L’Ours  en  septembre 2013 à  Paris. Il continue également de tourner des courts-métrages et se voit confier des rôles plus étoffés à la télévision. 

À la rentrée 2014, il est Le Sauvage dans l’œuvre éponyme de Tchekhov. 

En 2015-2016, il joue le rôle de Steve dans le spectacle de la compagnie, The Nature and Purpose of the Universe.

Antoine Villard

Elève de Daniel Mesguich. En 2015-2016, il joue Ronald à La Reine blanche dans le spectacle de David Torres The Nature and Purpose of the Universe, et crée la pièce Juge de Montaigne de Jean Rouaud. Il jouera en novembre 2016 au théâtre de l’Opprimé dans le spectacle Battre le Schmurz ou la mesure (rôle du Schmurz). Ayant toujours trouvé que les temps étaient plus justes au théâtre que dans la vie, adepte des hautes fréquences et agrégé de lettres modernes, il montre toute sa tendresse dans les rôles de tyrans psychorigides et d’appareils électroménagers.